dimanche 11 février 2007

Le quartier juif de Budapest menacé de disparition

Association des Mardis hongrois de Paris
Association loi 1901

Paris, le 1er février 2007

A Monsieur Francesco BANDARIN
Directeur du Centre du Patrimoine mondial
Centre du Patrimoine mondial de L’UNESCO
7, place de Fontenoy
75352 Paris 07SP

Monsieur le Directeur

Nous avons été alertés par l'association hongroise OVAS! et par des visites régulières à Budapest de la situation dramatique de l’ancien Quartier Juif, dénommé Erzsébetváros dans les 6ème et 7ème arrondissements. Nous souhaiterions attirer votre attention sur les dégâts irrémédiables causés à ce quartier, à la fois sur le plan du patrimoine architectural et urbanistique de cette grande capitale européenne et sur le plan du patrimoine culturel et historique mondial.

L'association OVAS! nous informe que le Quartier Juif, zone tampon du site classé au titre du Patrimoine mondial de l’UNESCO de l’avenue Andrassy à Budapest, est l’objet de destructions importantes et de nouvelles constructions de qualité médiocre, qu’il court le danger de disparaître. D’après son témoignage « a ce jour 40 % des édifices du XIXème siècle, de style néo-classique et Art nouveau, ont été rasés ou transformés en constructions qui nuisent au caractère du quartier. Pas un lieu où pioches, marteaux et bétonneuses ne s’activent sans relâche. Des rues entières sont totalement transformées. Si rien n’est fait, ce quartier sera bientôt totalement transformé et sa valeur historique ne sera plus qu’un souvenir. »

J'ai pu malheureusement constater ces faits moi-même par de récentes visites à Budapest en mars et novembre 2006. Ce quartier était (reste encore mais pour combien de temps ?) extrêmement riche en architecture du XIXème et du XXème siècles, avec des demeures de style éclectique, néo-classique, romantique et Art nouveau. C’est tout le quartier qui mérite d’être classé. En 2005, l’Office hongrois des Monuments historiques (KÖH) a d’ailleurs classé « monument historique » cette zone tampon du secteur répertorié au patrimoine mondial de l’UNESCO. En dépit de cela, les démolitions et les reconstructions, qui relèvent de la responsabilité des municipalités des 6ème et 7ème arrondissements, continuent! L’Office des Monuments historiques, administration d'Etat, semble ne pas pouvoir protéger ces immeubles.
A la place, des bâtiments vendus par les municipalités à des sociétés privées, les nouveaux acquéreurs bâtissent des immeubles hauts…de 7 étages, alors que la hauteur moyenne des immeubles classés est entre 2 et 3 étages.

Comme OVAS!, notre association souhaiterait que vous puissiez intervenir afin d’arrêter ces destructions et reconstructions inconsidérées. Il faudrait prendre des mesures de sauvegarde pour que des études d'aménagement sérieuses permettent de reconsidérer les règles d'urbanisme du quartier préservant ainsi son patrimoine historique et culturel. En effet, il s'agit de défendre un patrimoine culturel mondial tout autant que le label décerné par l'UNESCO. Car quel sens aurait ce label si les secteurs voisins de l'avenue Andrassy classé au patrimoine mondial, étaient totalement défigurés ?

Nous vous prions instamment de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour qu’une mission de l’UNESCO se rende d’urgence à Budapest et constate la réalité et la gravité des faits. Par ailleurs, je vous informe que nous engageons une campagne de signatures pour alerter l'opinion publique sur les faits exposés. J'adresse également copie de la présente à Messieurs les ambassadeurs de Hongrie en France et auprès de l'UNESCO, ainsi qu'à la Mairie de Paris. Nous restons à votre disposition pour vous entretenir plus précisément de ces questions et examiner avec vous les moyens qui permettraient de sauvegarder ce quartier.
Le Président de l'Association des Mardis hongrois de Paris.

1 commentaire:

prof a dit…

hello
visitez jewisheritage.fr et inscrivez vous sur le forum
shalom